Séance du 18 mai : De la figure historique à l’imaginaire culturel

Élise Pampanay et Fabien Bièvre-Perrin : « Cléopâtre dans tous ses états : histoire et fictions. Étudier une figure historique avec des 3e latinistes en s’appuyant sur la réception de l’Antiquité et la culture des élèves. »

Agrégée de lettres classiques, Élise Pampanay est enseignante au collège et vacataire de grec ancien à l’ENS de Lyon. En 2019, elle a soutenu une thèse à l’Université Lyon 2 (HiSoMA), intitulée « Représentations imagières et textuelles des femmes sur les monuments funéraires attiques classiques. » Passionnée par ailleurs par les réceptions antiques dans la culture pop contemporaine, Élise Pampanay est aussi membre du bureau de l’association Antiquipop. Créé en 2015, ce carnet de recherche, unique en son genre, est dédié à l’analyse des références à l’Antiquité dans les productions culturelles contemporaines : musique, films, séries, publicité, mode, jeux vidéo, etc.

Fabien Bièvre-Perrin est Maître de conférences en réception de l’Antiquité à l’Université de Lorraine et docteur en Histoire et Archéologie (HisCAnt-MA). Dans le cadre d’une bourse européenne Marie Sklodowska-Curie, il a porté le projet Feminicon (Centre Jean Bérard, 2020). Son premier article issu de ce projet dédié à la représentation des femmes et du féminin en Grande-Grèce et en Illyrie du VIIIe au IIIe siècle avant notre ère vient d’être publié. Fabien Bièvre-Perrin est aussi le co-fondateur de la revue Frontière.s (histoire, histoire de l’art et archéologie) ainsi que du carnet Antiquipop.

Ils nous proposent ici une communication à deux voix consacrée à une séquence pédagogique proposée par Élise Pampanay dans son cours de latin destiné à des élèves de 3ème. Leur présentation détaillée du déroulement de la séquence, centrée sur Cléopâtre, s’accompagne de questionnements sur les enjeux de la pédagogie de la réception.

Entre histoire, mythe et fiction, Fabien-Bièvre Perrin et Élise Pampanay analysent la manière dont peuvent s’articuler, dans l’enseignement des LCA, ces différentes notions, à partir d’un exemple célèbre de “figure historique” : la reine Cléopâtre. En formant les élèves à la recherche documentaire, cette expérience propose une réflexion explicite sur la construction de la vérité historique, la divergence des sources et la circulation culturelle. Pour identifier les compétences visées par les différentes activités de la séquence présentée, les intervenants s’appuient notamment sur la notion récente de littératie visuelle et numérique.

À partir d’enquêtes sur le légendaire bain de lait de Cléopâtre ou encore la prétendue longueur de son nez, deux questions pédagogiques sur l’enseignement des LCA sont soulevées :

  • une réflexion sur les compétences culturelles et critiques travaillées dans les cours de LCA, qui mobilisent une grande variété de médiums (textuel, visuel, numérique, audiovisuel…) et, par conséquent, des outils d’analyse spécifiques parfois peu mobilisés dans les cursus de Lettres classiques, où les textes occupent une place prépondérante ;
  • ensuite, dans le temps limité du cours, quel équilibre trouver entre ces compétences transversales de recherche, d’écriture, de lecture et d’interprétation et les contenus linguistiques des programmes d’enseignement en LCA ?


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Benjamin Sevestre-Giraud (21 septembre 2022). Séance du 18 mai : De la figure historique à l’imaginaire culturel. Mentor. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rd80


Auteur/autrice : Benjamin Sevestre-Giraud

Doctorant en rhétorique (Aix-Marseille Université (CPAF) / Université libre de Bruxelles (GRAL)), professeur agrégé de Lettres/Communication (Université Sorbonne Paris-Nord)

Une réflexion sur « Séance du 18 mai : De la figure historique à l’imaginaire culturel »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search